Les différents types de brûlure

article image

Suite au contact au froid extrême avec un agent chimique, une flamme, un liquide ou un solide incandescent ou un courant électrique, la température de la peau augmente, ses tissus sont agressés… Elle devient rouge et des cloques peuvent apparaître : elle est brûlée.

Quelle que soit son origine (thermique, chimique ou électrique) la brûlure est une dégradation plus ou moins grave des tissus cutanés. Elle doit être prise en charge très rapidement.

Les brûlures thermiques : les plus courantes

93,7 % des brûlures sont d’origine thermique. La plupart d’entre elles sont liées à un contact avec un liquide brûlant ou avec des flammes. En cause : l'utilisation d'alcool à brûler (barbecue…), d'hydrocarbures légers (essence, diluants), le feu, les casseroles chaudes, les fers à repasser ou les fours. La cuisine un endroit typique où se brûler !

Dans les cas les moins graves, brûlure du premier degré, vous pouvez appliquer BIAFINE® en couche épaisse.

Crevasses et engelures : les brûlures par le froid

Considérée comme une brûlure thermique, la brûlure par le froid est causée par le changement de température extrême. En général, les extrémités du corps sont les plus touchées. Il en existe deux types : les crevasses et gerçures sont dues à une déshydratation due au froid, les engelures sont une atteinte de la peau sans déshydratation.

Les brûlures chimiques : contact avec des substances nocives

Les brûlures chimiques sont dues à la réaction des tissus en contact avec des substances nocives, comme les nettoyants industriels, les solvants, le pétrole… La quantité des tissus endommagés dépend du produit chimique impliqué et du temps d'exposition. Elles sont moins courantes que les brûlures thermiques mais peuvent être très dangereuses. En effet, le produit chimique peut continuer à brûler les tissus après l’accident si le produit pénètre dans la peau. Les soins à leur apporter dépendent de leur gravité. Dans tous les cas, appelez les urgences (le 15 depuis un téléphone fixe, le 112 depuis un portable).

Les brûlures électriques : rares mais graves

Les brûlures électriques sont toujours graves. Si vous y êtes confrontés, arrêtez tout de suite l’alimentation électrique et appelez les secours le plus vite possible (le 15 depuis un téléphone fixe, le 112 depuis un portable).

Source:

    Articles associés :

    Que faire en cas de brûlure ? Les premiers gestes

    Quels sont les premiers réflexes à avoir en cas de brûlure pour limiter l’étendue des dommages sur la peau et éviter les infections ?

    Lire la suite

    Comment soigner une brûlure superficielle ?

    Comment bien soigner une brûlure lorsqu’elle est superficielle et ne nécessite pas l’intervention d’un médecin ? Retrouvez les étapes à suivre.

    Lire la suite

    Brûlure superficielle, les gestes à eviter

    Pomme de terre, dentifrice… certains conseillent d’appliquer d’étranges « remèdes » sur une brûlure. Attention, ces remèdes de grand-mère ne sont pas toujours inoffensifs !

    Lire la suite

    BIAFINE® et BIAFINEACT sont des médicaments à base de trolamine. BIAFINE® est indiqué dans le traitement des érythèmes secondaires à des traitements radiothérapiques et des brûlures du premier et du second degré et toute autre plaie cutanée non infectée. BIAFINEACT est indiqué dans le traitement des brûlures superficielles et peu étendues, dont coups de soleil localisés et des plaies cutanées non infectées. Ces médicaments ne sont pas des protecteurs solaires. Lire attentivement la notice et demander conseil à votre pharmacien. En cas de brûlure avec formation de cloque ou en cas de plaie profonde ou étendue ou si les symptômes persistent, consulter votre médecin. Veillez à vous protéger des risques du soleil. M15BI040- 15/02/6 993 158 8/GP/001– Mise à jour en 2015.


    COOKIE SETTINGS PANEL

    1st Party cookies: Necessary Cookie =:: Enhancement=

    When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.