UV – ultraviolets : les actions des uva et uvb sur la peau

article image

Qui ne s’est jamais exposé au soleil pour colorer joliment sa peau et avoir bonne mine ? Pourtant, il n’existe pas de bronzage sain. La coloration est en fait une réaction de défense de la peau pour se protéger de l’agression des UVA et UVB. À l’excès, les ultraviolets provoquent des coups de soleil1.

S’exposer à un rayonnement UV entraîne des dommages au niveau de la plupart des cellules de la peau1. Dotés d’une longueur d’onde supérieure, les UVA endommagent la couche profonde (le derme), tandis que les UVB altèrent l’épiderme.

Les UVB, ennemis de l’épiderme

90 % des UVB sont absorbés par les molécules de l’épiderme, la couche supérieure de la peau2. Ils stimulent la production de nouvelle mélanine, à l’origine du bronzage. Mais ce beau hâle cache une autre réaction : agressée, la peau se défend en s’épaississant. Quand la dose d’UVB est trop élevée, la peau ne peut plus se défendre et vous attrapez un coup de soleil, ce qui augmente la probabilité d’avoir un jour un cancer.

Les UVA : les plus profonds

Les UVA pénètrent directement dans les couches plus profondes de la peau : le derme1,2. Ils y provoquent l'activation des radicaux libres. Ces radicaux libres sont toxiques et vont attaquer l'ADN des cellules, modifier son fonctionnement ou la tuer. Lors d’une exposition trop importante, les UVA cassent le tissu conjonctif du derme et finissent par altérer l’élasticité de la peau et provoquer l’apparition de rides. Ainsi, les UVA provoquent le vieillissement prématuré de la peau1. Dangereux, ils sont également à l’origine de certains cancers cutanés2.

Pas tous égaux face aux coups de soleil

Le phototype est le facteur premier des capacités de protection naturelle contre les UV. Ainsi, que vous soyez châtain, roux, brun, blond, noir ou albinos, votre peau réagira différemment aux coups de soleil. Plus votre peau est claire, plus vous êtes sensible aux effets de l’exposition aux UV. C’est également pour cela que les cancers de la peau sont prédominants chez les personnes à la peau claire (blonds ou roux qui bronzent peu)1. Mais votre hâle naturel ne vous protégera jamais à 100 %. Quelle que soit votre phototype, protégez-vous des UV.

Les phototypes2

0 = Albinos = dépourvus de mélanine
1 = Roux = coups de soleil sans bronzage
2 = Blonds aux yeux clairs = coups de soleil, puis léger bronzage
3 = Châtains = coups de soleil, puis bronzage
4 = Bruns = bronzage sans coup de soleil
5 = Méditerranéens, métis = bronzage sans coup de soleil
6 = Noirs = bronzage sans coup de soleil

La crème solaire et les UV

Depuis qu’il est martelé, le message est passé : 90% des Français savent que l’excès d’UV peut être dangereux pour la santé. Ces dix dernières années, 70 % des femmes ont d’ailleurs modifié leur comportement et protègent principalement leurs enfants. Mais attention, un « écran total » - appellation interdite en France - n’est jamais vraiment total et la crème solaire est peu efficace contre les UVA2.

 

Source:

    Articles associés :

    Le coup de soleil qu’est-ce que c’est?

    Rougeur, douleur et même apparition de cloques… les effets d’un coup de soleil peuvent être plus ou moins graves, et leurs durées plus ou moins longues, en fonction de l’intensité de la brûlure.

    Lire la suite

    Soleil et peau : les risques de vieillissement, taches et cancer de la peau

    Certes, l’exposition excessive au soleil est dangereuse, mais quels sont ces risques exactement ? Du vieillissement prématuré à l’apparition de cancers de la peau, retour sur les effets néfastes du soleil.

    Lire la suite

    Coup de soleil : comment le soulager, l’apaiser et le soigner ?

    Vous avez un coup de soleil ? Les gestes de soin à adopter sont différents en fonction de la gravité de la brûlure. Il est parfois nécessaire de consulter un médecin. Explications.

    Lire la suite

    BIAFINE® et BIAFINEACT sont des médicaments à base de trolamine. BIAFINE® est indiqué dans le traitement des érythèmes secondaires à des traitements radiothérapiques et des brûlures du premier et du second degré et toute autre plaie cutanée non infectée. BIAFINEACT est indiqué dans le traitement des brûlures superficielles et peu étendues, dont coups de soleil localisés et des plaies cutanées non infectées. Ces médicaments ne sont pas des protecteurs solaires. Lire attentivement la notice et demander conseil à votre pharmacien. En cas de brûlure avec formation de cloque ou en cas de plaie profonde ou étendue ou si les symptômes persistent, consulter votre médecin. Veillez à vous protéger des risques du soleil. M15BI040- 15/02/6 993 158 8/GP/001– Mise à jour en 2015.


    COOKIE SETTINGS PANEL

    1st Party cookies: Necessary Cookie =:: Enhancement=

    When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.